toggle
toggle

Le chemin de Stevenson (GR 70)

Suivez les pas de Stevenson, entre le Monastier sur Gazeille et Saint Jean du Gard.

Activité : de mi-avril à octobre

Temps de parcours : 10 à 12 jours / En juillet et août, le départ se fait à Alleyrac, village situé à deux pas du chemin de Stevenson. rando_ane01Bien sûr, vous avez la possibilité de n'effectuer qu'une partie du trajet.

Vous êtes libre de choisir n'importe quel jour de la semaine comme jour de départ pour votre randonnée.

A chaque étape, vous trouverez le gîte et le couvert pouvant accueillir les ânes (gîte, chambre d'hôtes, Hôtel ou camping, selon vos désirs). Sur demande, vous pouvez recevoir la liste des hébergements. Vous trouverez également toutes les informations nécessaires sur le site de l'association du chemin de Stevenson. Cliquez ici.

Possibilité de laisser votre véhicule sur le parking de  la ferme, à Alleyrac. 


 

stevenson


Nos tarifs  (prix de location de l'âne auquel il faut rajouter le prix du rapatriement de l'âne)

Tarifs de location pour un âne et son équipement :  
- 45 euros la journée
- 38 euros par jour et par âne pour 2 ou 3 jours
- 35 euros par jour et par âne pour 4 jours et plus
 
Forfait pour la totalité du parcours sur 10 jours (incluant le rapatriement et 2 personnes) : 645 euros
 

Tarifs de récupération de 1 à 3 ânes plus bagages (au delà nous consulter) - possibilité de ramener 2 personnes au point de départ (gratuitement)

 
- Goudet : 40 euros
- Le Bouchet-Saint Nicolas : 60 euros
- Landos : 70 euros
- Pradelles : 80 euros
- Langogne : 90 euros
- La Bastide : 110 euros
- Notre Dame des Neiges : 120 euros
- Chasserades : 130 euros
- Le Bleymard : 150 euros
- Le Mont Lozère : 160 euros
- Finiels : 180 euros
- Pont de Monvert : 220 euros
- Florac : 260 euros
- Saint Jean du Gard : 295 euros


LogoAssoStevenson-transp-pMenbre de l'association "Sur le chemin de Stevenson", nous avons signé la Charte d'accueil des ânes en randonnée.

Les hébergeurs, membres du réseau Stevenson, s’engagent à respecter un certains nombres de critères en signant la « Charte pour l’accueil des ânes en randonnée » et déclarent ainsi :

 

  • Avoir un enclos bien fermé, accessible et en bon état de 50 m² minimum, ne présentant pas de risque pour les ânes (tôles coupantes, ferrailles ou barbelé au sol…etc.) et situé à une distance raisonnable de l'hébergement (moins d'1 km).

 

  • Proposer du bon fourrage et de l'orge en quantité adaptée au besoin des ânes reçus, ainsi qu'un bloc de sel.

 

  • Disposer d'une possibilité d'abreuver les ânes avec de l'eau propre.

 

  • Disposer d'un local abrité pour entreposer le matériel de bât.

Toutes les conditions réunies pour que les ânes puissent repartir le lendemain, d’un bon pied, pour une nouvelle journée de marche.